Rechercher

Lecteur de flux

  • Flux RSS des articles
Mercredi 19 décembre 3 19 /12 /Déc 06:44
A J-6 jours de noel, vous cherchez peut être encore quel cadeau offrir ? Alors si vous êtes à court d'idée voici deux livres à ne pas rater.

Jeanne d’Arc brûlée à Rouen ? Un piège à touriste, une fable inventée au fil des siècles. C’est la thèse d’un livre qui vient de sortir : “L’affaire Jeanne d’Arc”, de Roger Senzig, ancien agent secret, spécialiste de Jeanne affaire-jeanne-darc.jpg d’Arc, latiniste et paléographe et de Marcel Gay, journaliste à L’Est républicain, spécialiste des affaires judiciaires qui a enquêté plus de dix ans sur le sujet.

Si l’Histoire veut que Jeanne d’Arc meure sur le bûcher en 1431 à Rouen, des centaines de documents attestent de la présence de “La Pucelle de France” à Metz, Arlon (Belgique), Cologne (Allemagne) ou encore Orléans après 1436.

“Au XVe siècle comme aujourd’hui, on manipulait l’opinion publique. Jeanne d’Arc, c’est de la diplomatie secrète, indique Marcel Gay à l’AFP. La légende est belle, mais la vérité l’est encore plus.”

La thèse des auteurs, étayée par de très nombreux documents, est que Jeanne, de son vrai nom Jeanne d’Orléans, était une arme “psychologique” de la couronne française, alors en difficulté face aux Anglais.

L’”opération Pucelle”, conçue par la belle-mère du roi, Yolande d’Anjou, fait entendre des voix à Jeanne, pour l’introniser comme messager de Dieu et inspirer de la crainte à ses adversaires. Le stratagème fonctionne durant ses campagnes militaires.

Dernier accroc à la légende: Jeanne se marie en 1436 avec Robert des Armoises, pour devenir Jeanne des Armoises. La Pucelle n’est plus.

Informations pratiques :

Auteurs : Marcel Gay et Roger Senzig
Prix : 19,50 €uros


a-quoi-sert.jpg


Le dernier ouvrage de Gérard Noiriel a pour objet la notion d’ identité nationale et ses usages politiques.

Dans les deux premiers chapitres, il montre, en s’appuyant sur de nombreuses recherches historiques, qu’il n’existe aucune définition objective de l’identité nationale : que la logique identitaire, née au XIXè siècle, a depuis constamment alimenté les discours nationalistes et que, au cours des années 1980, c’est Jean-Marie Le Pen qui a popularisé l’expression "identité nationale" pour stigmatiser les immigrés.

Il analyse ensuite les usages de cette notion en examinant comment les candidats à l’élection présidentielle de 2007 et les journalistes ont utilisé le thème "immigration et identité nationale" en fonction de leurs positions et de leurs intérêts.

Selon les mots même de G. Noiriel, cet ouvrage est un "essai qui s’appuie sur les acquis de la recherche historique pour éclairer une question d’actualité (…) ; il vise à nourrir la réflexion collective et à alimenter le débat public".



Informations pratiques :
Auteurs : Gérard Noiriel
Prix : 11,40 €uros
Par Eric FERRA - Publié dans : Livres
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés